Astronomy Domine

2014, l’Odyssée de Philae…

2 Commentaires


Citation issue du site du CNES :
« En 1799, dans le delta du Nil, près de la ville de Rosetta, l’un des soldats de Napoléon remarqua un bloc de basalte dans un mur.
La stèle a été gravée de 192 avant JC, écrite en trois scripts, en l’honneur de Ptolémée V.
L’obélisque de Philae, découvert en 1815, porte des inscriptions en hiéroglyphes et en grec, incluant les noms royaux de Ptolémée IX et Cléopâtre.
Ces deux découvertes ont déverrouillé les secrets des hiéroglyphes et posé les bases de notre connaissance de la civilisation égyptienne. »

Décollage de Rosetta

Lancée le 2 mars 2004 depuis Kourou par une fusée Ariane 5, la sonde Rosetta abritant le petit atterrisseur Philae est arrivée au terme de son voyage dix ans et demi plus tard à proximité immédiate de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko ; Chury pour les intimes.
Chury est une petite comète périodique découverte en 1969 mesurant approximativement 4km x 5km bilobée (je rajouterais de forme cacahuètique). Elle fait un tour autour du Soleil en un peu plus de 6 ans et 5 mois.

Photo de Chury prise depuis la sonde Rosetta le 19/09/2014 à 28km d’altitude

67P/Churyumov-Gerasimenko – Copyright ESA/Rosetta/NAVCAM

 

Voici une photo de Chury prise depuis Rosetta le 11/11/2014, alors que la sonde n’était qu’à 10km d’altitude.

Copyright ESA/Rosetta/ NavCam – CC BY-SA IGO 3.0

et une autre pour le plaisir,

Copyright ESA/Rosetta/ NAVCAM – CC BY-SA IGO 3.0

Retrouvez toutes les photos sur le site de l’ESA.

Vous pouvez voir et revoir ici la video présentant la mission :

Et voici un doc récapitulatif mis à disposition par le CNES.

Largage de Philae

Cette journée du 12 novembre 2014 est historique pour l’humanité et son odyssée de l’espace, jamais telle entreprise n’avait eue lieue auparavant.

Largué à 9h35 heure Française, l’atterrisseur Philae met environ 7 heures à parcourir les 22,5 km qui les sépare.
La comète étant très éloignée et distante de la Terre d’environ 510 millions km, le délai des communications entre la Terre et la sonde Rosetta est de 28 minutes.

A 10h03, 28 minutes plus tard, la Terre reçoit le signal de Rosetta indiquant que le largage a été effectué.

Philae, pesant 21 kg et mesurant 1m x 1m x 0,8m , se dirige ainsi entre 2 et 3,5 km/h vers son site d’atterrissage nommé Agilkia en l’honneur d’une île sur le Nil où les ruines antiques de Philae se trouvent.

Voici comment était censé se dérouler le largage :

et en vidéo…

L’objectif pour l’atterrissage est d’avoir une vitesse horizontale par rapport au sol complètement nulle, et que Philae ne rebondisse pas.
Heureusement, au moment du touchdown, Philae doit déclencher ses harpons pour s’accrocher au sol… il ne faut donc pas tomber sur un gros caillou…

Voici une photo prise par Philae et sa camera ROLIS pendant sa descente…

Descente sur Chury – Copyright ESA/Rosetta/Philae/ROLIS/DLR

 

Atterrissage de Philae

Il est 16h34 heure Française, Philae a atterri mais nous le savons que 28 minutes plus tard du fait du délai de communications.
Alors pendant ce temps de stress, Philae s’est-il arrimé ou a-t-il été ré-éjecté dans l’espace intersidéral… ?

L’attente est insoutenable dans la salle du CNES, et tout le monde attend que la case touch-down s’éclaire en vert…

2014-11-12-01-philae-attente-touchdown

17h03 : Touch-down confirmed !! des cris de joie fusent dans les salles, les grands sourires sur les visages semblent confirmer que Philae s’est bien accroché à Chury, c’est un moment historique !
C’est une véritable prouesse technique !

 

Inquiétudes…

Après ce moment d’euphorie générale et les félicitations du Président de la République, les soucis commencent car les scientifiques soupçonnent que tout ne s’est finalement pas bien déroulé. Les harpons n’ont pas fonctionné semble-t-il. Ils pensent même que Philae aurait touché Chury, effectué un léger rebond et se serait reposé, ce qui expliquerait les oscillations constatées sur les panneaux de contrôle concernant la stabilité de Philae.

Première photo initialement prévue le 12/11 vers 18h30 : suite au souci technique, la diffusion des images n’est pas une priorité, il faut donc attendre encore. A 9h du matin ce 13/11, nous avons confirmation que Philae est très stable, même si non ancrée complètement et que ce n’est plus qu’une question de temps pour les images…

 

Chury…

Première image prise par la caméra CIVA à 10h39 ce 13/11 : Bienvenue sur une comète ! On découvre le sol où s’est finalement posé Philae.

Commentaires traduits du site du CNES :
« Philae est en toute sécurité sur la surface de la comète Chury, comme le confirme cette mosaïque de deux images CIVA.
L’un des trois pieds de l’atterrisseur peut être vu au premier plan. »

Bienvenue sur une comète ! – Copyright ESA/Rosetta/Philae/CIVA

 

La photo panoramique tant attendue de l’environnement de Philae vient d’être révélée ce 13/11 à 16h12… et je m’attendais à quelque chose de plus… spectaculaire, j’avoue que je reste un peu sur ma faim.

Voici une animation que j’ai faite à partir de deux images.
L’engin qui clignote au milieu n’est autre qu’une représentation où est censé se trouver Philae au moment de la prise de vue (Philae n’a pas fait son selfie…).
Les fenêtres images tout autour sont des photos prises à 360° (dans toutes les directions).

Copyright ESA/Rosetta/Philae/CIVA/Jazzon

Copyright ESA/Rosetta/Philae/CIVA/Jazzon

Toutes les images ici : http://www.esa.int/spaceinimages/Missions/Rosetta/%28class%29/image

Il reste à souhaiter une excellente continuation à Rosetta et Philae qui doit analyser la nature du sol de cette comète afin de mieux comprendre le système solaire et pourquoi pas les origines de la vie sur Terre.

Philae est malgré tout en mauvaise posture, à l’ombre d’une petite falaise, sur deux pieds au lieu de trois. Et même si les panneaux solaires se déploient, l’ensoleillement disponible sera seulement de 1h30 par cycles de 12h… sa mission aura donc du mal a se dérouler en totalité.

Après un forage raté, Philae est en hibernation, le réveil est programmé pour août 2015 probablement ; date à laquelle la comète sera au plus proche du Soleil, ce qui donnerait plus de puissance aux panneaux solaires de Philae.

Pendant ce temps là,  Rosetta en orbite autour de la comète est active. et poursuit ses analyses et ses photos avec ses onze instruments.

Une théorie qui était vive depuis des années semble s’éteindre, puisque les scientifiques ont notamment déterminé que l’eau présente sur Terre ne proviendrait pas d’un bombardement intensif par les comètes, mais plutôt par un bombardement d’astéroïdes. En effet, en analysant les molécules d’eau présentes autour de la comète, le ratio deutérium/hydrogène est 3x plus fort pour les comètes, et équivalant pour les astéroïdes.

Rosetta a pris cette photo début décembre avec sa NAVCAM, vue totalement saisissante.

Image issue de l’APOD.

Image Crédit & Licence (CC BY-SA 3.0 IGO): ESA, Rosetta spacecraft, NAVCAM; Traitement additionnel: Stuart Atkinson

 

 

Publicités

2 réflexions sur “2014, l’Odyssée de Philae…

  1. Impressionnant tout le travail effectué pour larguer et faire atterrir philae. Une première allée-retour très réussi. Reste à attendre le prochain voyage.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s