Astronomy Domine


Poster un commentaire

Eclipse annulaire de Soleil le 01/09/2016


La prochaine éclipse de Soleil est annulaire et a lieu le 1er septembre 2016.

Pour l’observer il faut comme d’habitude se déplacer sur notre belle planète bleue.

La trajectoire de l’éclipse annulaire traverse l’Afrique et notamment le Gabon, le Congo, la RDC, la Tanzanie, le Mozambique, Madagascar, ainsi que l’île de la Réunion.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour obtenir la carte interactive (site de Xavier Jubier).

Trajectoire de l'éclipse du 1er septembre 2016

Zoom sur La Réunion

18-07-2016 11-35-51

La Réunion, petit zoom au niveau du Maïdo, un site en altitude magnifique et facile d’accès.
Ce n’est d’ailleurs peut-être pas le meilleur endroit pour observer cette éclipse car les nuages ont souvent pris position à cette heure là.
Il vaut peut-être mieux se diriger vers Saint-Gilles ou Saint-Leu où il fait souvent beau toute la journée, mais là je n’apprendrai rien aux Réunionnais !

Heures en temps local pour le Maïdo (ajouter environ 30s pour Saint-Gilles).

Début de l’éclipse partielle : 12h23m02s
Début de l’éclipse annulaire : 14h08m31s
Maximum de l’éclipse : 14h09m36s
Fin de l’éclipse annulaire : 14h10m52s
Fin de l’éclipse partielle : 15h42m31s

La phase annulaire dure ainsi 2mn21s.

Si vous souhaitez voir à quoi cela ressemble, je vous invite à lire mon précédent article sur l’éclipse annulaire du 20 mai 2012 aux USA.

Au moment du maximum de l’éclipse, le couple Lune-Soleil sera orienté plein Nord-Ouest, et le Soleil sera recouvert à 98% environ par la Lune. Autant dire qu’il s’en faut de peu pour que cela soit une éclipse totale.

Attention tout de même, ne regardez pas le Soleil à l’oeil nu même si seulement 2% de lumière passeront au moment du maximum de l’éclipse ; cela suffirait à vous créer des lésions irréversibles à l’oeil. La protection avec des lunettes de type « éclipse » est indispensable.

Si vous n’êtes pas situé dans la bande où la phase annulaire est visible, le spectacle de l’éclipse partielle sera toujours très intéressant à observer.
Par exemple à Maurice, le Soleil sera occulté à 92% à 14h13 (temps local).
A Mayotte, il sera éclipsé à 92% également à 12h33 (temps local).

Bonne météo à tous pour le 01/09/2016 !

Je vous suggère aussi de ne pas louper ce site web concernant la prochaine échéance majeure d’éclipse totale de Soleil aux Etats-Unis le 21/08/2017 : eclipse-2017-usa.com


8 Commentaires

Mercure qui tentait d’éclipser le Soleil


C’était le 9 mai 2016, le Mercure est monté à 40 (private joke…).

La planète qui voulait se faire aussi grosse que le Soleil… Une fable de La Fontaine ? A vous d’en juger, mais Mercure n’a pas réussi à éclipser notre étoile le Soleil, de notre point de vue très Terre à taire du moins…

Je souhaitais photographier l’événement les 7h28 durant et ce très régulièrement, de façon à reconstituer un film image par image en accéléré, mais le mauvais temps en France m’a joué un mauvais tour. Dès la veille, je scrutais les points météo heure par heure, pour me dire que j’irais bien en Alsace, mais ce n’est pas si certain d’avoir beau temps et c’est beaucoup de route. Puis la météo belge et allemande diffèrent un peu ; en France il fera beau à la frontière, mais pas plus que ça chez nos chers voisins européens. C’est dingue ce qu’il peut se passer sur une frontière…

Finalement, les stats météo sont les meilleures en région nantaise même s’il faut y croire, car il pleut à verses à l’aube du 9 mai… je décide alors de rester chez moi et bien m’en a pris.

L’événement céleste débute vers 13h12, mais il pleut encore, je décide quand même d’installer le matériel dans le jardin, sous la pluie, car j’y crois à ces éclaircies après avoir vu toutes ces prévisions et ces images satellites encourageantes. Cela m’a paru quelque peu irréel d’installer mon matos astronomique de jour et sous la pluie…

2016-05-09-materiel01

Restant chez moi, je peux ainsi profiter de ma monture électronique Orion Atlas EQ-G qui m’assurera un suivi automatisé sur le Soleil sur toute la période d’observation.

Pour cela, une mise en station sommaire a suffit (dans le jargon c’était « un jeté de monture »).

Une accalmie, pointage du nord avec une boussole, puis horizontalité de la monture faite avec un niveau.

2016-05-09-materiel04

J’ai positionné ma lunette Skywatcher 80ED avec l’appareil canon EOS 7D au foyer, et une filtre solaire fait maison avec une feuille Baader Astrosolar ; même config photo que lors du transit de Venus en 2012. Cela avait plus de gueule à l’époque devant le Golden Gate Bridge, mais c’était nettement moins stable et confortable !

2016-05-09-Jour-20-036--800x600-

Voilà, il ne reste plus qu’à attendre cette éclaircie tant attendue.

Puis, peu avant 15h, une trouée dans les nuages. Je vois le Soleil, mais il pleut toujours en même temps, pas possible de mettre le matos électronique en risque, j’attends quelques minutes et on y est !!

Mercure, ce petit point sur le Soleil sur la gauche du cliché, légèrement en haut. Voyez également les taches solaires au centre du Soleil.

2016-05-09-transit Mercure 2016-05-09-14h56TL-macro

Rappelons que Mercure est la planète la plus proche du Soleil et ne fait que 4880km de diamètre. A titre de comparaison, le diamètre est de 12742km pour la Terre et 3474km pour la Lune, puis 12104km pour Venus.

La fenêtre de beau temps se ferme à nouveau pour quelques deux heures de temps pluvieux…

Mais elle s’ouvre à nouveau, et le jeté de monture était plutôt bon finalement, car la Soleil est toujours situé au centre de l’objectif photo, la monture fait le job grâce au « Solar rate »…

2016-05-09-materiel03

Courte vidéo montrant les nuages en transit aussi…

Il est 17h à peu près, Mercure s’est bien déplacée (en bas à gauche) par rapport à la tache solaire nettement plus grosse que la planète d’ailleurs…

2016-05-09-transit Mercure 2016-05-09-17h16TL-macro

La fenêtre météo se ferme ici trente minutes plus tard, et fermement…

Voilà, je pense qu’il a fait peut-être plus beau plus à l’ouest sur les côtes bretonnes, quoique. Toujours bienheureux d’avoir pu assister à cet événement céleste rare depuis chez moi alors que d’autres n’ont certainement pas eu cette aubaine.

Pour finir, ci-dessous la photo du transit de Venus le 6 juin 2012 prise à San Francisco, puis un montage photo anachronique rassemblant les deux planètes en transit, ce qui permet de comparer leurs tailles apparentes. Ces photos ont été prises avec la même lunette et le même appareil photographique ce qui permet cette comparaison.

Transit de Venus en 2012 :

2016-05-09-transit Venus 2012

Transit de Venus 2012 et Mercure 2016

2016-05-09-transits Mercure et Venus macro

 

 Les transits de Mercure sont rares (14 fois par siècle en moyenne), et les transits de Venus sont très rares (2 fois par siècle en moyenne). Le prochain transit simultané qui regroupera les deux planètes devant le Soleil aura lieu en l’an 69163…

 


1 commentaire

Transit de Mercure, 9 mai 2016


Le lundi 9 mai 2016 aura lieu un événement rare, le passage de la planète Mercure devant notre Soleil.

Rare puisque ce phénomène arrive 14 fois au 21è siècle, et ce passage est le troisième du siècle après ceux de 2003 et 2006.

Vous pouvez peut-être encore mieux comprendre le mot rare en vous indiquant que les 4 passages suivants sont prévus pour les années 2019, 2032, 2039, 2049.

 

Phénomène visible depuis où ?

Vous pouvez cliquer ci-dessous pour atteindre la carte interactive (site Xavier Jubier) et obtenir les horaires précis selon votre lieu d’observation :

20160321-mercury-transit-2016

A quelle heure ?

Ce qu’il faut retenir quant aux horaires valables partout en France métropolitaine, de manière approximative :

Début du transit : 09/05/2016 à 11h12 TU (soit 13h12 temps local en France métropolitaine)
Maximum du transit : 09/05/2016 à 14h56 TU (soit 16h56 TL)
Fin du transit : 09/05/2016 à 18h40 TU (soit 20h40 TL)

Attention : votre position géographique ne permettra pas toujours de voir la fin du transit, car le Soleil se couchera avant.

Plus vous êtes situé au nord-ouest, plus le Soleil se couche tard.
Pour être certain d’observer la fin du transit, il faut avoir un horizon Ouest à Ouest-Nord-Ouest le plus dégagé possible. Voici les horaires des couchers de Soleil pour quelques villes françaises (TU +2h à l’heure d’été).

Nantes :
Coucher du Soleil : 09/05/2016 à 19h25 TU (soit 21h25 TL)
Pour la fin du transit, le Soleil est à 6° au-dessus de la ligne d’horizon.

Biarritz :
Coucher du Soleil : 09/05/2016 à 19h15 TU (soit 21h15 TL)
Pour la fin du transit, le Soleil est à 5° au-dessus de la ligne d’horizon.

Lille :
Coucher du Soleil : 09/05/2016 à 19h18 TU (soit 21h18 TL)
Pour la fin du transit, le Soleil est à 5° au-dessus de la ligne d’horizon.

Lyon :
Coucher du Soleil : 09/05/2016 à 18h55 TU (soit 20h55 TL)
Pour la fin du transit, le Soleil est à 2° au-dessus de la ligne d’horizon.

Marseille :
Coucher du Soleil : 09/05/2016 à 18h47 TU (soit 20h47 TL)
Pour la fin du transit, le Soleil est à 1° au-dessus de la ligne d’horizon.

Nice :
Coucher du Soleil : 09/05/2016 à 18h40 TU (soit 20h40 TL)
Le Soleil se couche avant la fin du transit.

Ile de la Réunion (TU +4h) :
Coucher du Soleil : 09/05/2016 à 13h49 TU
Le transit ne sera donc visible qu’une partie sur une durée de 2h30, et jusqu’au coucher de Soleil. C’est l’occasion de réaliser un superbe photo au coucher sur l’océan Indien.

Antilles Françaises (TU -4h) :
L’intégralité du transit sera visible.
Le début du transit aura lieu à 11h14 TU et la fin à 18h41 TU. 

Polynésie Française (TU -10h) :
Le transit aura débuté avant le lever de Soleil, ce sera aussi l’occasion de réaliser une belle photo au dessus de l’horizon sur l’océan Pacifique.
Le lever de Soleil est à 16h17 TU et le transit s’achève à 18h44 TU. 

 

A quoi s’attendre visuellement ?

Lors du premier passage séculaire, le 10 mai 2003, j’avais pu observer ce transit à l’aide d’une Webcam au foyer d’un télescope de type Dobson 318mm.

20160321-09h35-20030510-mercury transit

 

Précautions d’usage :

On connaît bien la rangaine grâce aux éclipses de Soleil, mais il est toujours bon de le rappeler : ne jamais observer directement le Soleil à l’oeil nu sous peine de lésions irréversibles.

Procurez-vous des lunettes spéciales éclipse (3€ en magasin spécialisé astronomie) ou bien des feuilles Astrosolar pour fabriquer vous même vos filtres pour vos jumelles (26€ environ pour une feuille au format A4).


1 commentaire

Éclipse du 9 mars 2016 en direct !


Juste un instant, projetez-vous…

2016-03-08-eclipse day

Imaginez-vous sous les tropiques au mois de mars, flirtant avec la ligne virtuelle de l’équateur vous faisant passer d’un hémisphère à l’autre en un instant, il fait près de 30°C.

Vous venez juste de vous baigner ou encore de faire une session de snorkeling dans des eaux cristallines aux poissons coralliens multicolores et multiformes…

2016-02-10-fondsmarins

ou encore vous revenez d’une longue rando qui avait pour point d’orgue la caldeira d’un volcan actif…

2016-02-10-volcan

Mais aujourd’hui c’est repos, et vous vous prélassez maintenant sur la plage avec un cocktail à base d’arak et de fruits exotiques fraîchement mixés, et vous vous préparez activement pour le grand moment car cet après-midi du 9 mars, le Soleil sera noir auréolé d’une couronne…

Bienvenue en Indonésie pour la douzième* éclipse totale de Soleil du XXIème siècle !

Vous êtes sur une île des plus Célèbes du monde… au Sulawesi ou aux Moluques, ou voire bien plus loin à dix milliers d’encablures en Micronésie sur un atoll perdu du Pacifique ? Bande de veinards !

Mais si comme la plupart des internautes vous êtes devant votre ordi ce jour ou plutôt cette nuit-là, ne ratez pas la retransmission en streaming live direct du passage de la Lune devant le Soleil !

 

Eclipse en Direct Live !

Deux sites internet, l’Exploratorium et Slooh, prévoient la diffusion en temps réel.

L’Exploratorium diffusera son webcast le 9 mars entre 2h et 3h15 du matin (heure de Paris), depuis l’atoll de Woleai en Micronésie, un site tout à fait horrible.

Une plage à Woleai (photo Xavier Jubier)

Vous accéderez ici : http://www.exploratorium.edu/eclipse/

 

Slooh sera situé à Palu City au Sulawesi, quasiment sur l’équateur.

Vous accéderez ici : http://live.slooh.com/ ou là http://main.slooh.com/event/total-solar-eclipse/

Le début du direct est prévu pour 0h01 (heure de Paris).

 

*incluant les deux éclipses hybrides de 2005 et 2013.

 

 


Poster un commentaire

Eclipse totale de Super Lune le 28/09/2015


Cette éclipse sera visible depuis la France lundi matin 28 septembre 2015 entre 4h11 et 5h23 pour la phase de totalité, la Lune sera au centre de l’ombre terrestre à 4h47.

Si vous souhaitez observer le phénomène dans sa globalité, voici les heures précises, quelque soit votre position géographique (heures données en temps local pour la France).

2h11 : Début de l’éclipse par la pénombre

3h07 : Début de l’éclipse partielle

4h11 : Début de l’éclipse totale

4h47 : Maximum de l’éclipse

5h23 : Fin de l’éclipse totale

6h27 : Fin de l’éclipse partielle

7h22 : Fin de l’éclipse par la pénombre

Voici le schéma de cette éclipse.

Crédit : Nasa (Fred Espenak – Jean Meeus)

Vous pouvez accéder à la carte interactive pour plus de détails. Elle vous indiquera notamment la hauteur et la direction de la Lune en fonction de votre position géographique.

Pourquoi voit-on partout Super Lune ?

La distance moyenne de la Terre à la Lune est de 384.400 km.

Son orbite autour de la Terre n’étant pas circulaire, elle se retrouve au plus prés (périgée) à 356.410 km et au plus loin (apogée) à 406.740 km. Ce 28 septembre 2015, la Lune sera située exactement à 356.876 km de la Terre, quasiment au plus proche possible. Sa taille apparente sera donc plutôt conséquente et plus grosse que d’habitude.


1 commentaire

Eclipse totale du Soleil le 9 mars 2016


Pour observer cette éclipse totale en 2016, il faudra vous rendre en Asie ou dans le Pacifique !

Plus précisément, cette éclipse traverse l’Indonésie et notamment Sumatra, Bornéo, Sulawesi et les Moluques.
Autrement, un atoll inaccessible de Micronésie ou en pleine mer, non loin des îles Midway.

On va donc s’intéresser à l’Indonésie, car c’est l’occasion en plus de se faire un superbe voyage !

2015-06-26-ecl 2016-ind03

Carte Google interactive (cliquez dessus).
2015-06-26-ecl 2016-carte générale

Météo selon Jay Anderson
http://home.cc.umanitoba.ca/~jander/tot2016/tot2016.htm

En substance, ce que dit Mr Anderson est la chose suivante.
L’Indonésie est située dans la Zone instable de Convergence Inter Tropicale caractérisée par des passages nuageux fréquents accompagnés de fortes précipitations.
Les îles de Sumatra et de Bornéo sont les plus fournies en nuages et précipitations, tandis que Sulawesi et les Moluques s’en tirent mieux.
Par exemple, il pleut deux fois plus à Sumatra qu’à Ternate aux Moluques en Mars.
Le mois de Mars est le plus pluvieux de l’année à Sumatra et Bornéo.

Tout cela pour dire quoi au final ? Qu’il faut se rendre aux Moluques pour avoir les meilleures probabilités de beaux temps dont la couverture nuageuse moyenne au mois de mars est de 60%.
Ce qui toute proportion gardée n’est pas une mauvaise bonne probabilité. Les probas à Cairns en Australie 2012 et au Svalbard en 2015 étaient de 50%, et c’était une réussite dans les deux cas.

 

L’éclipse en direct sur Internet !

Je vous invite à lire l’article dédié ici :
https://yojazzon.wordpress.com/2016/02/10/eclipse-du-9-mars-2016-en-direct/

 

Les voyages possibles !

2015-06-26-ecl 2016-ind01

2015-06-26-ecl 2016-ind05

Xavier Jubier & Eclipse City

Propose plusieurs possibilités, contactez le directement pour plus d’informations.
http://xjubier.free.fr/site_pages/solar_eclipses/TSE_20160309_pg01.html

Depuis Halmahera (3mn08s) aux Moluques
http://xjubier.free.fr/site_pages/solar_eclipses/TSE_20160309_pg02_Halmahera.html

Depuis Ternate (2mn45s) aux Moluques
http://xjubier.free.fr/site_pages/solar_eclipses/TSE_20160309_pg02_Ternate.html

Depuis l’atoll de Woleai en Micronésie (4mn03s).
http://xjubier.free.fr/site_pages/solar_eclipses/TSE_20160309_pg02_Yap_Woleai.html

Depuis un avion
http://xjubier.free.fr/site_pages/solar_eclipses/TSE_20160309_pg02_Eclipse_Flights.html

Chasseurs d’éclipses
http://www.chasseursdeclipses.com/eclipse_indonesie.html

Propose un séjour de 10 jours du 03 au 12 mars 2016 aux Moluques.
Avec au programme, ascension d’un volcan, baignade et snorkeling.
Observation de l’éclipse depuis Ternate (2mn40s) ou sur un île plus au sud pour bénéficier de plus de temps d’éclipse.
De multiples extensions sont possibles : Java, Bali et Komodo, pays Toraya.
Tarif à partir de 2650 € vol international inclus.

Propose au départ de Paris, une croisière de 17 jours de Singapour à Singapour du 29/02 au 18/03/2016.
http://www.chasseursdeclipses.com/eclipse_croisiere_indonesie.html
Tarif à partir 3500 €

Randonnées et Astronomie // 80 jours Voyages
http://randonnees-astronomie.com/Indonesie-Eclipse-de-Soleil-du-09
http://80joursvoyages.com/holiday/indonesie-eclipse-solaire-et-volcans-des-moluques-du-nord-9-jours/

Propose un séjour du 26 février au 13 mars 2016 aux Moluques.
Observation de l’éclipse depuis le sommet du volcan Kiebesi (3mn).
Tarif à partir de 3790 € pour 10 jours et 4590 € pour 17 jours.

Association Française d’Astronomie (AFA) // 80 Jours Voyages
http://www.afanet.fr/Voyages/pdf/indonesie-2016-17jours.pdf
http://80joursvoyages.com/holiday/indonesie-eclipse-solaire-et-volcans-des-moluques-du-nord-17-jours/

Propose un voyage de 17 jours aux Moluques du 26/02 au 13/03/2016.
Observation de l’éclipse totale pour une durée de 3m15s au sommet du volcan Kiebesi.
Tarif 4990€ vol international inclus.

Total Discoveries
http://fr.total-discoveries.com/
http://fr.total-discoveries.com/eclipse.html

Propose 4 séjours.

Au Sulawesi central « Découvrez les vraies CÉLÈBES » pour 11 jours du 29 février au 10 mars 2016.
http://fr.total-discoveries.com/sulawesi-tour.html
Départ de Makassar au sud-ouest de Sulawesi.
Observation de l’éclipse depuis Ampana (3mn).
Tarif à partir de 2895 USD, sans vol international. Extensions possibles.

A Raja Ampat « Cool »
http://fr.total-discoveries.com/raja-ampat-cool.html
Davantage destiné aux plongeurs bouteille.
Croisière de 9 jours du 03/03 au 11/03/2016.
Observation de l’éclipse en mer, et possible en plongée sous-marine !
Tarif à partir de 5990 USD hors vol international.

A Raja Ampat « Confort »
http://fr.total-discoveries.com/raja-ampat-confort.html
Principe identique au précédent, sur un bateau especial.
Tarif à partir de 7590 USD hors vol international.

A Raja Ampat « VIP » – VENDU / SOLD OUT –
http://fr.total-discoveries.com/raja-ampat-vip.html
Principe identique au précédent, sur un bateau exceptionnel.
Tarif à partir de 114500 USD hors vol international.

Croisières thématiques
http://www.croisieres-thematiques.fr/croisieres/44-eclipse-2016.html

Propose une longue croisière de 17 jours du 1er au 17 mars 2016 au départ de Singapour.
Passe par Java, Bali, Komodo, Sulawesi.
Observation de l’éclipse en mer.
Tarif à partir de 2421 € sans vol international.

Croisière Club
http://www.croisiere-club.com/croisiere-promo/eclipse-solaire-en-indonesie-_3641.html

Propose 12 jours de croisière du 04/03 au 15/03 de Darwin en Australie à Koto Kinabalu en Malaisie.
Tarif en cabine supérieure à partir de 4360 € hors vol international.

En mer, sur terre, en rizière ou au sommet d’un volcan… à vous de choisir !

2015-06-26-ecl 2016-ind04

2015-06-26-ecl 2016-ind02


2 Commentaires

2014, l’Odyssée de Philae…


Citation issue du site du CNES :
« En 1799, dans le delta du Nil, près de la ville de Rosetta, l’un des soldats de Napoléon remarqua un bloc de basalte dans un mur.
La stèle a été gravée de 192 avant JC, écrite en trois scripts, en l’honneur de Ptolémée V.
L’obélisque de Philae, découvert en 1815, porte des inscriptions en hiéroglyphes et en grec, incluant les noms royaux de Ptolémée IX et Cléopâtre.
Ces deux découvertes ont déverrouillé les secrets des hiéroglyphes et posé les bases de notre connaissance de la civilisation égyptienne. »

Décollage de Rosetta

Lancée le 2 mars 2004 depuis Kourou par une fusée Ariane 5, la sonde Rosetta abritant le petit atterrisseur Philae est arrivée au terme de son voyage dix ans et demi plus tard à proximité immédiate de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko ; Chury pour les intimes.
Chury est une petite comète périodique découverte en 1969 mesurant approximativement 4km x 5km bilobée (je rajouterais de forme cacahuètique). Elle fait un tour autour du Soleil en un peu plus de 6 ans et 5 mois.

Photo de Chury prise depuis la sonde Rosetta le 19/09/2014 à 28km d’altitude

67P/Churyumov-Gerasimenko – Copyright ESA/Rosetta/NAVCAM

 

Voici une photo de Chury prise depuis Rosetta le 11/11/2014, alors que la sonde n’était qu’à 10km d’altitude.

Copyright ESA/Rosetta/ NavCam – CC BY-SA IGO 3.0

et une autre pour le plaisir,

Copyright ESA/Rosetta/ NAVCAM – CC BY-SA IGO 3.0

Retrouvez toutes les photos sur le site de l’ESA.

Vous pouvez voir et revoir ici la video présentant la mission :

Et voici un doc récapitulatif mis à disposition par le CNES.

Largage de Philae

Cette journée du 12 novembre 2014 est historique pour l’humanité et son odyssée de l’espace, jamais telle entreprise n’avait eue lieue auparavant.

Largué à 9h35 heure Française, l’atterrisseur Philae met environ 7 heures à parcourir les 22,5 km qui les sépare.
La comète étant très éloignée et distante de la Terre d’environ 510 millions km, le délai des communications entre la Terre et la sonde Rosetta est de 28 minutes.

A 10h03, 28 minutes plus tard, la Terre reçoit le signal de Rosetta indiquant que le largage a été effectué.

Philae, pesant 21 kg et mesurant 1m x 1m x 0,8m , se dirige ainsi entre 2 et 3,5 km/h vers son site d’atterrissage nommé Agilkia en l’honneur d’une île sur le Nil où les ruines antiques de Philae se trouvent.

Voici comment était censé se dérouler le largage :

et en vidéo…

L’objectif pour l’atterrissage est d’avoir une vitesse horizontale par rapport au sol complètement nulle, et que Philae ne rebondisse pas.
Heureusement, au moment du touchdown, Philae doit déclencher ses harpons pour s’accrocher au sol… il ne faut donc pas tomber sur un gros caillou…

Voici une photo prise par Philae et sa camera ROLIS pendant sa descente…

Descente sur Chury – Copyright ESA/Rosetta/Philae/ROLIS/DLR

 

Atterrissage de Philae

Il est 16h34 heure Française, Philae a atterri mais nous le savons que 28 minutes plus tard du fait du délai de communications.
Alors pendant ce temps de stress, Philae s’est-il arrimé ou a-t-il été ré-éjecté dans l’espace intersidéral… ?

L’attente est insoutenable dans la salle du CNES, et tout le monde attend que la case touch-down s’éclaire en vert…

2014-11-12-01-philae-attente-touchdown

17h03 : Touch-down confirmed !! des cris de joie fusent dans les salles, les grands sourires sur les visages semblent confirmer que Philae s’est bien accroché à Chury, c’est un moment historique !
C’est une véritable prouesse technique !

 

Inquiétudes…

Après ce moment d’euphorie générale et les félicitations du Président de la République, les soucis commencent car les scientifiques soupçonnent que tout ne s’est finalement pas bien déroulé. Les harpons n’ont pas fonctionné semble-t-il. Ils pensent même que Philae aurait touché Chury, effectué un léger rebond et se serait reposé, ce qui expliquerait les oscillations constatées sur les panneaux de contrôle concernant la stabilité de Philae.

Première photo initialement prévue le 12/11 vers 18h30 : suite au souci technique, la diffusion des images n’est pas une priorité, il faut donc attendre encore. A 9h du matin ce 13/11, nous avons confirmation que Philae est très stable, même si non ancrée complètement et que ce n’est plus qu’une question de temps pour les images…

 

Chury…

Première image prise par la caméra CIVA à 10h39 ce 13/11 : Bienvenue sur une comète ! On découvre le sol où s’est finalement posé Philae.

Commentaires traduits du site du CNES :
« Philae est en toute sécurité sur la surface de la comète Chury, comme le confirme cette mosaïque de deux images CIVA.
L’un des trois pieds de l’atterrisseur peut être vu au premier plan. »

Bienvenue sur une comète ! – Copyright ESA/Rosetta/Philae/CIVA

 

La photo panoramique tant attendue de l’environnement de Philae vient d’être révélée ce 13/11 à 16h12… et je m’attendais à quelque chose de plus… spectaculaire, j’avoue que je reste un peu sur ma faim.

Voici une animation que j’ai faite à partir de deux images.
L’engin qui clignote au milieu n’est autre qu’une représentation où est censé se trouver Philae au moment de la prise de vue (Philae n’a pas fait son selfie…).
Les fenêtres images tout autour sont des photos prises à 360° (dans toutes les directions).

Copyright ESA/Rosetta/Philae/CIVA/Jazzon

Copyright ESA/Rosetta/Philae/CIVA/Jazzon

Toutes les images ici : http://www.esa.int/spaceinimages/Missions/Rosetta/%28class%29/image

Il reste à souhaiter une excellente continuation à Rosetta et Philae qui doit analyser la nature du sol de cette comète afin de mieux comprendre le système solaire et pourquoi pas les origines de la vie sur Terre.

Philae est malgré tout en mauvaise posture, à l’ombre d’une petite falaise, sur deux pieds au lieu de trois. Et même si les panneaux solaires se déploient, l’ensoleillement disponible sera seulement de 1h30 par cycles de 12h… sa mission aura donc du mal a se dérouler en totalité.

Après un forage raté, Philae est en hibernation, le réveil est programmé pour août 2015 probablement ; date à laquelle la comète sera au plus proche du Soleil, ce qui donnerait plus de puissance aux panneaux solaires de Philae.

Pendant ce temps là,  Rosetta en orbite autour de la comète est active. et poursuit ses analyses et ses photos avec ses onze instruments.

Une théorie qui était vive depuis des années semble s’éteindre, puisque les scientifiques ont notamment déterminé que l’eau présente sur Terre ne proviendrait pas d’un bombardement intensif par les comètes, mais plutôt par un bombardement d’astéroïdes. En effet, en analysant les molécules d’eau présentes autour de la comète, le ratio deutérium/hydrogène est 3x plus fort pour les comètes, et équivalant pour les astéroïdes.

Rosetta a pris cette photo début décembre avec sa NAVCAM, vue totalement saisissante.

Image issue de l’APOD.

Image Crédit & Licence (CC BY-SA 3.0 IGO): ESA, Rosetta spacecraft, NAVCAM; Traitement additionnel: Stuart Atkinson