Astronomy Domine

Madère, Portugal


Mare

Cette île de Macaronésie située dans l’Atlantique Nord comporte des dizaines de randonnées pour tous les goûts et tous les profils sportifs. Son climat est à la fois océanique et montagneux et induit des changements très rapides de la météo.

Echantillon de photos prises lors de ce séjour en septembre 2016.

Il est possible de randonner facilement le long des levadas – ces fameuses rigoles alimentaires – mais également d’aller se frotter aux sentiers côtiers escarpés, ainsi que de  tenter les sentes montagneuses.

Voici en photos le résumé de 7 journées regroupant 12 randonnées du guide de randonnées Rother que je vous recommande très vivement.

J’avais en ma possession le GPS de rando Garmin GPSmap 62st qui ne s’avère pas très utile ici.

2016-09-001-carte-randos-madere

copyright Rother (image issue du guide)


Sommaire

12 – La Presqu’île de Sao Lourenço

17+18 – Ribeiro Frio et son balcon vers Portela

25+30 – Chemin côtier de Sao Jorge et la levada do Rei

28+29 – Caldeirao Verde et Caldeirao do Inferno

33 – Le Pico Ruivo

50+51+52 – Rabaçal : cascade de Risco, les 25 fontaines, et la levada da Rocha Vermelha

57 – Boucle de Ponta do Pargo


12 – La Presqu’île de Sao Lourenço

Guide Rother #12 facile

Distance : environ 8km en aller-retour pour 2h30-3h et 400m de dénivelée, altitude entre 0m et 160m.

Utilité GPS rando : non

Utilité bâtons de marches : si vous avez des genoux très fragiles, ils pourront vous être utiles tout au long, sinon lors de la montée au Morro do Furado.

Descriptif :

Il faut commencer assez tôt cette randonnée pour éviter l’affluence et la chaleur qui vous accablera sur la dernière montée.

Ce sentier est une succession de montées et descentes relativement simples dans un paysages très aride, le long d’une côte déchiquetée. En septembre, vous pourrez voir quelques fruits ressemblants à des pommes, l’Immortelle de Madère en fleurs, ainsi que des oiseaux de couleur jaune : les Serins des Canaries (à voir sur le diapo ci-dessous).

La dernière montée jusqu’au Pico do Furado culminant à 160m est raide et non ombragée, prévoyez de l’eau en quantité.

Par très beau temps, il est possible d’observer les sommes de Madère, l’île de Porto Santo au nord, et les Ilhas Desertas au sud.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

17+18 – Ribeiro Frio et son balcon + levada do Furado

Guide Rother #17 facile et #18 moyen

Distance : environ 20km en aller -retour jusqu’au château d’eau vers Portela pour 5h et 100m de dénivelée, altitude entre 780m et 860m.

Utilité GPS rando : non

Utilité bâtons de marches : non, il s’agit d’une rando de levada ne vous encombrez pas.

Descriptif :

Il faut commencer très tôt cette rando (9h ou avant). En effet, si vous ne souhaitez pas vous garer à l’arrache le long de la route car le parking de Ribeiro Frio est très petit.

La balade débute par le sentier en aller-retour vers le balcon de Ribeiro Frio, et vous offre un panorama sublime sur les sommets de Madère, vraiment aucune difficulté.

Voici le diaporama lié à cette courte rando vers les balcoès.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ensuite, la randonnée continue facilement mais est beaucoup plus longue et peut vous amener jusqu’à Portela ; pour ma part j’ai fait demi-tour au niveau du château d’eau avant que la dénivelée ne s’accentue. Attention toutefois sur le sentier aux racines et différentes roches qui peuvent vous tordre une cheville, regardez bien où vous mettez les pieds.

La marche est très agréable, entre cascades, courts tunnels et un grand mur de végétations.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

25+30 – Sentier côtier de Sao Jorge + Levada do Rei

Guide Rother #25 et #30 moyens

Distance : si vous effectuez les deux randonnées à suivre, environ 16km en boucle pour le sentier côtier et en aller -retour pour la levada royale, pour 5h et 300m de dénivelée, altitude max 575m.

Utilité GPS rando : pas vraiment, mais il m’a été un peu utile pour m’assurer du début du sentier côtier.

Utilité bâtons de marches : oui pour le sentier côtier, je ne les avais pas emmenés mais ils auraient été bien utiles. Inutiles pour la levada do Rei.

Descriptif :

Si vous effectuez ces deux randonnées à suivre, je vous recommande de commencer par le sentier côtier qui est très raide et assez éprouvant à la montée. Dans mon cas, il pleuvait un peu ce qui a rendu le chemin pavé aussi glissant qu’une patinoire rendant la progression pénible en descente.

Une fois au  niveau de la mer près des ruines, un chemin de terre en falaise quasiment plat vous mène jusqu’à une pointe et une paroi basaltique.

Le retour jusqu’au point de départ vous fait monter une côte très raide, pénible par forte chaleur, et vous passerez par une exploitation de bananes et de raisins. Diaporama du sentier côtier de Sao Jorge.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour continuer la randonnée de la levada do Rei, il est nécessaire de reprendre la voiture direction Quebradas.

Cette balade très paisible le long de la levada vers la rivière Bonito, se fait à l’ombre à travers une laurisylve une bonne partie. Superbe cascade en chemin. Aucune difficulté. Peu d’affluence le jour de la rando. Diaporama.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

28+29 – Caldeirao Verde et Caldeirao do Inferno

Guide Rother #28 et #29 moyens

Distance : environ 19km en aller-retour, pour 5h30 et 130m de dénivelée, altitude max 990m.

Utilité GPS rando : non, bien suivre l’itinéraire tel que décrit dans le guide, car j’en ai vu se tromper de tunnel.

Utilité bâtons de marches : oui pour le #29 jusqu’à la Caldeirao do Inferno, cela monte dur. Inutiles pour la levada de la Calderao Verde.

Descriptif :

L’itinéraire #28 est considéré de difficulté moyenne selon le guide, à cause de passage parfois étroits pouvant être sujets faiblement au vertige. Il faut se munir également d’une lampe torche pour les tunnels, comptez également 3h-3h30 pour l’aller-retour.

Le chemin en lui-même est plat (levada) jusqu’à la Calderao Verde. La plupart des randonneurs s’arrêtent ici et font demi-tour sans pousser jusqu’à la Calderao do Inferno.

J’avoue que cette randonnée était très agréable, mais l’objectif final me laisse de marbre, peut-être le manque d’eau en septembre.

Diaporama de la Calderao Verde :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est dommage de stopper à la Caldeirao Verde, car le meilleur est à venir ! Cependant cela peut se comprendre, la montée en marches de 90m de dénivelée est certes courte mais éprouvante, et ne convient pas aux randonneurs non confirmés (ou alors préparez-vous à souffrir quelque peu…).

J’ai commencé la rando de bonne heure et j’ai donc longtemps été seul sur le sentier très paisible. Juste avant la montée vers la Calderao do Inferno, j’ai croisé 3 personnes qui redescendaient. Cette montée paraît longue comme dit précédemment.

S’en suit une série de tunnels où il faut faire attention à deux choses et en même temps : regarder où mettre le pieds et regarder le plafond qui est très bas par endroits. Il est indiqué dans le guide qu’en fonction des précipitations l’un des tunnels peut être inondé de 10cm d’eau, il n’en était rien lors de mon passage en septembre.

Puis arrive le cirque majestueux de la Calderao do Inferno, où nous pouvons toucher du pied cette paroi de végétation qui paraît gigantesque. Vous pouvez alors profiter d’un grand moment de quiétude si vous êtes seul.

Puis retour par le même chemin, nettement moins tranquille car on rejoint beaucoup de groupes de randonneurs qui se sont arrêtés à la Caldeirao Verde, ne comptez pas marcher vite pour ce retour.

Diaporama de la marche vers Caldeirao do Inferno :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

33 – Le Pico Ruivo

Guide Rother #33 facile

Distance : environ 6km en aller-retour depuis le parking de l’Achada de Texeira, pour 2h max et 270m de dénivelée, altitude max 1862m.

Utilité GPS rando : non, suivre les pancartes directionnelles est suffisant.

Utilité bâtons de marches : non indispensables, mais peuvent s’avérer utiles sur la dernière montée.

Descriptif :

Il est indiqué dans le guide que la barrière d’accès, au Pico das Pedras, est ouverte de 7h à 21h, je suis passé à 6h40 la deuxième fois. Tentez ainsi votre chance si vous espérez observer le soleil au sommet.

Cette montée au toit de Madère est plutôt facile. L’itinéraire est pavé et les montées et descentes sont progressives pour la plupart. Seule la dernière montée en marches est un peu plus raide mais est très courte.

Pour ma part, j’ai effectué cette randonnée deux fois.

J’ai débuté la première rando à 9h et suis arrivé au Pico vers 10h dans les nuages, je n’ai pas profité des panoramas, raison pour laquelle j’ai recommencé cette rando à 7h et de nuit, seul un fin trait d’aube naissante luisait à l’horizon. Le ciel était si pur que le quartier de Lune alors au Zénith éclairait le sentier sans que j’ai besoin de ma lampe frontale.

A 7h30, je ne distingue plus mon ombre et les étoiles ont quasiment toutes disparues, la Lune est encore là, mais sa lumière est noyée dans celle du jour qui arrive.

J’arrive à 7h50 en haut du Pico Ruivo, 5 minutes avant le lever de Soleil. Je suis resté seul au sommet pendant un demie-heure à photographier ce superbe site envahi de plus en plus par les nuages. Selon des conditions particulières dont j’ai bénéficié ce jour là, il est possible d’observer son ombre dans un arc-en-ciel dans les nuages, c’est ce que l’on appelle observer son Spectre dans la Gloire.

Puis la redescente tranquille vers le parking, je croise les premiers randonneurs vers 8h40 ce qui est limite tard pour effectuer cette randonnée à cause des nuages.

Voici deux diaporamas, un sous les nuages c’est un ambiance particulière, et l’autre avec le beau temps, ou presque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

50+51+52 – Rabaçal : cascade de Risco, les 25 fontaines, et la levada da Rocha Vermelha

Guide Rother #50 facile  #51 moyen et  #52 difficile

Distance : si vous effectuez ces trois randonnées d’affilée, comptez environ 20km, 600m de dénivelée et 6h30 de marche (pauses non comprises), pensez à préparer votre pause déjeunatoire.

Utilité GPS rando : éventuellement pour l’itinéraire #52 car il n’est pas balisé.

Utilité bâtons de marches : inutiles pour #50, peu utiles pour le #51, les bâtons se sont avérés indispensables pour le #52.

Descriptif :

Cette superbe triplette de randonnées débute en haut du plateau de Madère, c’est donc une rando qui débute par la descente sur une route goudronnée très facile. Il vente, c’est très nuageux et il fait 11°C bien ventilés, il fait donc froid ; polaire et coupe-vent de rigueur.

Attention à ce qui est indiqué sur le guide pour la rando #50 jugée facile, cela n’est pas mon avis si au retour vous remontez à pied sans tricher avec la navette. Effectivement, la descente facile à l’aller se transforme en remontée longue et bien pentue.

La descente est en effet facile, et il fait nettement moins froid une fois à l’abri du vent, le Soleil finit par percer. Toujours faire attention aux racines qui dépassent pour éviter une entorse à votre cheville.

Si vous ne souhaitez pas effectuer l’itinéraire difficile #52, il est en revanche facile de combiner les itinéraires #50 et #51, je veux dire ne loupez pas la cascade de Risco si vous enivsagez d’aller aux 25 fontaines. C’est un supplément de 1,8km sur un sentier large et plat, cela ne se refuse pas.

Le mois de septembre me confirme qu’il manque d’eau, la cascade de Risco était assez peu alimentée.

Ensuite, il faut descendre un escalier qui s’avérera raide à la remontée (user des bâtons éventuellement), pour rejoindre la levada qui coule des 25 fontaines. Si vous êtes attentifs, vous trouverez dans cette levada quelques truites et parfois des grenouilles.

Il y avait peu de monde que j’y suis passé car encore une fois, j’ai débuté la randonnée à 9h, et il n’y avait que deux voitures sur le parking. Lorsque je suis passé au retour de l’itinéraire #52,  le site était surfréquenté.

Continuation sur l’itinéraire #52. La descente depuis la levada des 25 fontaines jusquu’à la levada da Rocha Vermelha est longue et très raide, d’autant que pour une fois, le chemin est sauvage et quasiment non aménagé. Cette rando sportive contraste avec celle d’avant, il n’y a presque plus personne ici, je croiserai quelques personnes seulement.

La marche le long de la levada est superbe, il faisait alors grand soleil il faut dire. Certains passages se font sur le rebord de levada de 30cm de large non sécurisé. Il faut donc ne pas avoir le vertige et avoir le pied sûr.

Arrivé à la dernière cascade indiquée sur ce parcours selon le descriptif Rother, je vous suggère éventuellement de la traverser puis de faire demi-tour. Inutile de tenter de rejoindre l’escalier en pierre dont il est question, car le chemin est ensuite sans intérêt voire désagréable. Les herbes y sont hautes, et des bestioles que je n’ai pu identifier s’accrochent à vos bras, et la vue est bouchée.

Voici 14 photos en diaporama regroupant ces 3 randos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

57 – Boucle de Ponta do Pargo

Guide Rother #57 facile

Distance : si vous effectuez cette rando au départ de l’église de Ponta do Pargo, comptez environ 14km, si vous débutez au niveau de Pedregal, comptez environ 10km (ce que j’ai fait). Dénivelée environ 450m, durée près de 4h.

Utilité GPS rando : uniquement pour se rassurer, vraiment pas indispensable

Utilité bâtons de marches : non, les montées sont très progressives, pas de côte raide ici.

Descriptif :

Pour tout vous dire, j’imaginais faire l’itinéraire #56 du guide Rother , mais je n’ai pas trouvé ce fameux hôtel Jardim Atlantico, mais cela était de ma faute je n’ai pas bien suivi le guide. Alors, j’ai envisagé de faire le tour de l’île en voiture, mais en passant à Ponta do Pargo en fête ce jour-là, je me suis souvenu de cette randonnée fort agréable.

Complètement située à l’ouest de l’île, cette randonnée forestière, de levada, et côtière vous en met plein la vue. Fréquentation de la rando anecdotique.

Je n’ai pas débuté la marche depuis l’église car la place était très encombrée pour cause de festivités villageoises. En voiture direction Porto Moniz, je me suis arrêté très peu de de temps après au niveau de Pedregal.

La marche débute par une route goudronnée qui monte fort bien, de manière linéaire, le long de mûriers quelque peu fournis en septembre, et continue dans les bois.

180m de dénivelée plus haut, le parcours continue très agréablement sur la levada Nova pendant près d’une heure et demie. Puis vous redescendez vers la côte pour admirer de superbes points de vue sur l’océan et les falaises, en passant par la chapelle Nossa Senhora da Boa Morte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s